Ou déménagent vraiment les Français ?

09/08/2021
Thumbnail [16x6]

Entre fin mai 2020 et fin mai 2021, 1.130.000 transactions immobilières ont été enregistrées par les notaires de France. Mais où vont les Français ?

Selon la première édition du baromètre de l'emploi de LinkedIn, Paris est la ville qui enregistre le plus de départs depuis la pandémie (-17,6% sur le ratio arrivées/départs), suivie par Toulouse (-16%) et Strasbourg (-8,7%). L'exode massif des Parisiens s'explique en partie par le fait que près de 60 % des Franciliens ont la possibilité de télétravailler sur une base régulière, contre seulement 1/3 des travailleurs dans le reste de la France.

Marseille est la ville dont l'attractivité s'est le plus accélérée pendant la pandémie (+8,2% sur le ratio arrivées/départs). Elle est suivie de près par Montpellier (+7,8%) et Rennes (+7,2%). Marseille se démarque par sa météo favorable, mais aussi son dynamisme culturel et économique croissant sur la dernière décennie. La cité phocéenne est notamment très prisée par les professionnels œuvrant dans le secteur du numérique. Montpellier et Rennes séduisent quant à elles par leur accessibilité. Considérées comme des « villes 15 minutes », elles offrent la possibilité de rallier les commerces, les espaces verts et les services à pied ou à vélo. 
Si les déménagements des Français ont connu un pic en septembre 2020 (+126% par rapport à la moyenne avant la pandémie), la migration interne continue sur l'année 2021. Toujours selon LinkedIn, le taux de départs entre janvier et mai 2021 surpasse celui de l'année 2019 (+38 %) sur la même période.