Logement : une aide pour financer la location et l'achat des salariés

02/08/2021
Thumbnail [16x6]

Action Logement verse depuis le 12 juillet 2021 une aide forfaitaire de 1 000 € aux jeunes qui trouvent un emploi et aux salariés pour financer la location de leur logement. 
Trouver un logement lorsqu’on débute sa vie active ou renoue avec le monde du travail n’est pas facile ! Les candidats à la location ne disposent pas toujours des moyens financiers exigés par les bailleurs, des difficultés qui sont exacerbées par la crise économique, consécutive à la Covid-19. 

Pour les aider, Action Logement - anciennement 1 % logement - propose depuis le 12 juillet 2021 « Mon Job, Mon Logement », une nouvelle aide, d’un montant forfaitaire de 1 000 €, intégrée dans le plan de reprise destiné à soutenir la relance économique.

Ce dispositif s’adresse notamment aux jeunes entrant sur le marché de l’emploi. Agés de moins de 25 ans, ils doivent avoir un revenu compris entre 30 et 100 % du SMIC et signé leur contrat de travail depuis moins de 6 mois. Leur bail devant dater de moins de 3 mois. 

Cette mesure est aussi destinée aux salariés sans condition d’âge débutant une activité professionnelle ou en reprenant une. Les salariés qui grâce à leur déménagement ont pu réduire leur temps de trajet en voiture, ce dernier devant être inférieur à 30 minutes, et ceux utilisant désormais les transports en commun sont aussi éligibles. Seules conditions à respecter :  avoir un revenu inférieur à 1,5 Smic et être titulaire d’un bail depuis moins de trois mois.

Une aide pour acheter

« Mon Job, Mon Logement » sera complété en automne par une nouvelle aide qui sera versée aux salariés achetant des logements neufs selon certaines conditions. D’un montant de 10 000 €, cette dernière permettra aux ménages d’augmenter leur apport personnel, un critère désormais incontournable pour les banques qui se conforment aux règles édictées par le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) pour octroyer leurs crédits. Dépourvus d’épargne, les jeunes souhaitant acheter leur résidence principale, se voient en effet refuser leurs prêts. Action Logement table sur 20 000 ménages aidés avec ce dispositif.